â€č retour

📚 Une intro à Bookwyrm

AprĂšs avoir parlĂ© de Mastodon il y a quelques temps, si je parlais de Bookwyrm ?

En deux mots: Bookwyrm est un rĂ©seau social axĂ© sur le partage de lectures. C’est un rĂ©seau fĂ©dĂ©rĂ©, donc il y a plusieurs serveurs qui se parlent entre eux ; il fait partie du Fediverse, donc des comptes Mastodon ou Pleroma peuvent interagir avec des comptes Bookwyrm.

Pour le fonctionnement du Fediverse, je vous recommande la lecture de mon billet citĂ© plus haut. Il y a maintenant beaucoup d’autres ressources pour comprendre et explorer ce rĂ©seau, et plein de tutos pour Mastodon, Pixelfed, Peertube, etc.

Comme avec les rĂ©seaux sociaux du Fediverse, il y a le choix de l’instance qui peut ĂȘtre un premier frein. Le site de Bookwyrm propose des choix, et il y en a d’autres non listĂ©s, par exemple l’instance en français bw.diaspodon.fr tenue par l’ami dada.

Dans mon expĂ©rience, les outils qui se rapprochent le plus de Bookwyrm sont Goodreads ou Babelio en français. D’autres outils font globalement la mĂȘme chose—LibraryThing, inventaire.io, The Storygraph, mais je ne les connais pas assez. La fonction basique de Bookwyrm, c’est de garder traces de mes lectures, de partager des commentaires, critiques, notes ou citations avec d’autres membres du Fediverse, et surtout grĂące aux posts des autres membres, de dĂ©couvrir mes prochaines lectures.


Tout commence avec un livre. C’est la base des activitĂ©s possibles sur Bookwyrm.

Pour trouver un livre, il faut utiliser champ de recherche. Si le livre est dĂ©jĂ  prĂ©sent sur mon instance, le rĂ©sultat apparaĂźtra rapidement et pourra ĂȘtre consultĂ© directement.
S’il n’est pas prĂ©sent, le serveur va faire des requĂȘtes Ă  des catalogues externes : d’autres instances Bookwyrm, ou des catalogues ouverts comme Inventaire ou OpenLibrary, ce qui peut prendre quelques secondes de plus. Les rĂ©sultats d’autres catalogues doivent ĂȘtre importĂ©s pour pouvoir ĂȘtre consultĂ©s sur mon instance, mais on peut les consulter sur le site d’origine.
Si le livre n’est prĂ©sent nulle part, on peut l’ajouter manuellement. Je le fais gĂ©nĂ©ralement pour des livres en français, moins prĂ©sents sur Inventaire ou OpenLibrary.

La page d’un livre prĂ©sente les informations basiques (titre, sĂ©rie, auteur·ice, description), tout un tas de mĂ©tadonnĂ©es (ISBN, etc.), mais aussi l’activitĂ© autour de ce livre. Lorsqu’il y a des commentaires, critiques ou citations qui ont Ă©tĂ© faites, ou lorsque j’ai dĂ©jĂ  renseignĂ© une lecture du livre.

Pour suivre l’état de lecture d’un livre, Bookwyrm fonctionne avec des Ă©tagĂšres. Par dĂ©faut un livre n’est sur aucune Ă©tagĂšre, mais on peut le ranger dans l’étagĂšres « Ă  lire Â», « en cours Â», « terminĂ©s Â», ou « abandonnĂ©s Â». Un livre dans une de ces Ă©tagĂšres ne peut pas ĂȘtre contenu dans une des trois autres. À ces Ă©tagĂšres de base, on peut ajouter des Ă©tagĂšres personnalisĂ©es, pour classer les livres selon d’autres conditions
 les livres Ă  relire, ou par genre, etc.
Le changement d’étagĂšre d’un livre peut ĂȘtre partagĂ© sur le rĂ©seau social, mais il peut aussi ĂȘtre gardĂ© privĂ©.

À partir d’un livre, on peut aussi partager diffĂ©rents types de contenus :

  • un commentaire, avec en option la progression dans le livre
  • une citation, avec son emplacement, et pourquoi pas un commentaire
  • une note, sur 5 Ă©toiles
  • une critique, avec un titre, une note et un commentaire, quand la note seule n’est pas suffisante

Comme sur Mastodon, tous ces contenus peuvent ĂȘtre postĂ©s avec diffĂ©rents niveaux de confidentialitĂ© (Public, non listĂ©, abonné·es, privĂ©), et on peut les protĂ©ger avec un avertissement de spoilers.

Lorsqu’on suit un autre compte, ses messages apparaissent dans le fil de la page d’accueil, et on peut interagir avec les messages pour ajouter aux favoris, pour repartager, ou pour rĂ©pondre.
Le fil peut ĂȘtre filtrĂ©, pour ne laisser apparaĂźtre que certains types de messages (c’est moi qui ai codĂ© cette partie). On peut aussi sĂ©lectionner le fil « Livres Â», qui n’affiche que les messages qui concernent les livres prĂ©sents dans notre bibliothĂšque.

Bookwyrm permet d’autres types d’activitĂ©s de rĂ©seau qui ne sont pas prĂ©sentes sur les autres applications du fediverse : par exemple on peut crĂ©er des listes de livres, auxquelles d’autres membres pourront proposer des ajouts. Par exemple, cette liste d’ouvrages de littĂ©ratures imaginaires oĂč les gens sont sympa les uns avec les autres :

Ces listes ont une dimension sociale, et m’ont permis de dĂ©couvrir plusieurs trĂšs bonnes lectures. La dĂ©couverte de choses Ă  lire ne se limite pas aux listes : il y a bien entendu l’activitĂ© des contacts qui fait surgir des choix, mais aussi la page « DĂ©couvrir Â». Cette page liste les derniĂšres activitĂ©s sur l’instance, et donc les livres qui y sont liĂ©s.

Bookwyrm est une application toute jeune. La personne qui mĂšne le projet, mouse, l’a commencĂ© en 2020. J’ai proposĂ© mes premiĂšres contributions de code en 2021, peu aprĂšs avoir ouvert mon instance personnelle lire.boitam.eu (je l’ai ouverte avant d’avoir rĂ©flĂ©chi Ă  un meilleur nom de domaine/concept, mais bon, je suis bien obligĂ© de faire avec
)
Le code de Bookwyrm est open source (dispo sur Github), c’est Ă  dire que n’importe qui peut le lire et proposer des Ă©volutions. En revanche il n’est pas libre : il ne peut ĂȘtre utilisĂ© Ă  titre professionnel que par des personnes travaillant pour leur compte, des organisations Ă  but non-lucratif, des institutions Ă©ducatives ou des coopĂ©ratives oĂč les profits sont partagĂ©s entre les travailleurs. Et il est interdit d’utilisation Ă  la police et Ă  l’armĂ©e. Plus de dĂ©tails sur cette licence anticapitaliste.

En raison de la jeunesse de l’application et du faible nombre de personnes qui y contribuent, plusieurs fonctionnalitĂ©s sont assez basiques, ou sont encore attendues. Il manque par exemple la possibilitĂ© d’exporter ses donnĂ©es pour dĂ©mĂ©nager d’instance, une page de statistiques sur les livres lus ou une API qui permettrait de coder une application de smartphone
 mais l’intĂ©rĂȘt d’un projet open source, c’est la communautĂ©, et toute l’énergie qu’on dĂ©pense ensemble Ă  amĂ©liorer ce bien commun. Bref, tout reste encore Ă  construire !

Et si vous voulez voir mon profil, ou m’ajouter comme contact, je suis @joachim@lire.boitam.eu


On en discute ?



Billets liés


Feedback (en travaux)

RĂ©pondez sur votre propre site, envoyez une Webmention!

🍂 đŸŒ± đŸŒ± 🌿 🍂 🌿 đŸŒ± 🍂 🍁 🌿 🍂 🌿 🌿 đŸŒ± 🍁 đŸŒ± đŸŒ± đŸŒ± 🍂 đŸŒ±